EDITO

419756_10200456847690304_1972461950_n.jpg Qui ? Quoi ? Comment ? Pourquoi ?
NLD Infos est né du blog "Nieppe la Douce", blog politique indépendant géré par Anne Valérie Paris (photo ci-contre) et qui, désormais, relatera la vie économique et politique de la ville de Nieppe. Avec de nouveaux contributeurs, NLD infos, apportera une information constructive et vigilante, notamment en ce qui concerne le programme promis par le nouveau Maire. Toujours démocratique et interactif, cette nouvelle version apporte ainsi des éléments de discussions ou blogueurs se répondent avec franchise et sans aucune censure autre que celle de la bienséance et des règles de respect de non violence, de non publication de propos homophobes, racistes ou pédophiles.

EDITO 31 mars 2014 

Ite missa est...
Il va falloir maintenant observer... Observer cette nouvelle équipe si pleine de promesses, faire, comme elle l'a promis, de notre cité, une cité idéale. Ainsi, les nieppois que nous sommes seront consultés pour toutes les décisions importantes, pourront intervenir sur les projets, voir l'économie et les commerces renaître rue d'Armentières, la zone intermarché embellie, les circuits économiques entre le centre et cette zone optimisés, les associations aidées et subventionnées, etc, etc... Tout compte fait, cela me semble séduisant. Observons alors !

Lundi 14 avril 2014 1 14 /04 /Avr /2014 19:45

La France est sauvée !!!


François Hollande, 60 ans, dans la vie active depuis l’âge de 26 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Manuel Valls, 52 ans, dans la vie active depuis l’âge de 21 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Laurent Fabius, 58 ans, dans la vie active depuis l’âge de 28 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Ségolène Royal, 61 ans, dans la vie active depuis l’âge de 27 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Benoit Hamon, 47 ans, dans la vie active depuis l’âge de 24 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Christiane Taubira, 62 ans, dans la vie active depuis l’âge de 26 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Michel Sapin, 61 ans, dans la vie active depuis l’âge de 28 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Arnaud Montebourg, 51 ans, dans la vie active depuis l’âge de 28 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Marisol Touraine, 55 ans, dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
François Rebsamen, 62 ans, dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Jean-Yves Le Drian, 66 ans, dans la vie active depuis l’âge de 24 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Bernard Cazeneuve, 50 ans, dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nous sommes là face à un dilemme. Alors que sa fiche Wikipedia et quelques articles de presse font état d’un début de carrière à la Banque Populaire, cet épisode n’apparaît pas sur la biographie officielle du nouveau ministre de l’Intérieur (par ailleurs très détaillée). Une tache sur son CV que l’homme politique a du mal à assumer vis-à-vis de ses collègues qui n’ont jamais mangé de ce pain-là ? Dans le doute, considérons que Bernard Cazeneuve a bel et bien vécu une courte expérience hors de la sphère publique. Nombre d’années passées en entreprise : 3.
Najat Vallaud-Belkacem, 36 ans, dans la vie active depuis l’âge de 23 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Marylise Lebranchu, 66 ans, dans la vie active depuis l’âge de 26 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Aurélie Filippetti, 40 ans, dans la vie active depuis l’âge de 24 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Stéphane Le Foll, 54 ans, dans la vie active depuis l’âge de 23 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
Sylvia Pinel, 36 ans, dans la vie active depuis l’âge de 25 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.
George Pau-Langevin, 65 ans, dans la vie active depuis l’âge de 23 ans. Nombre d’années passées en entreprise : 0.

Saisissons-nous d’une calculatrice afin de faire les comptes : 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 0 + 3 + 0 + 0 + 0 +0 + 0 + 0 = 3. Sur les 531 années d’activité professionnelle cumulées par notre nouveau gouvernement de combat contre le chômage, seulement trois se sont déroulées sur cette terra incognita appelée entreprise*. Un petit 0,5% qui nous montre à quel point nous avons affaire à des gens qui savent de quoi ils parlent. Pas de blague, Monsieur le ministre de l’Intérieur.
La France entière compte sur vos 36 mois à la Banque Populaire pour nous mener à la victoire.

*Afin d’éviter toute polémique, précisons que les années consacrées à exercer la fonction d’avocat ne sont pas comptabilisées ici comme des années « d’expérience en entreprise ».


Dites-moi mais dites-moi comment ces gens-là pourraient sortir la France du marasme économique ? ils ne connaissent rien à l'entreprise française, à ses fonctionnements, ses besoins...

Par Anne Valérie Paris - Publié dans : BON A SAVOIR
COMMENTAIRES - Voir les 0 commentaires
Samedi 12 avril 2014 6 12 /04 /Avr /2014 20:17

Commentaire de Caro D.

"Pour reprendre un commentaire circulant sur la toile sur l'expérience professionnelle dans la vraie vie (pas celle des fonctionnaires avec emploi garanti à vie quelles que soient leurs performances), voici l'état des lieux de notre "gouvernement municipal" :
1*Roger Lemaire, retraité
2*Janine Josson, retraitée ou sans-emploi
3*Pascal Codron, retraité sous 3 mois
4*Fabrice Delannoy, Ingénieur (sic?) LMCU, fonctionnaire
5*Jérémy Lenoir, agent administratif, fonctionnaire
6*Monique Gryson, retraitée
7*Murielle Duvette, voyante
A la lecture de tout ceci, on constate donc qu'hormis notre voyante municipale, héraut de la Cité Coisne, il n'y a aucune personne issue de la société civile ! Aucun participant de la vie réelle, celle des gens qui galèrent chaque jour dans leurs entreprises privées, salariés ou dirigeants ! Si on résume, les nieppois ont élu pour six années pour les diriger : 4 retraités, 2 fonctionnaires et une voyante ! et bien décidément, le grand Charles de Gaulle avait raison, je cite : "LES FRANCAIS (donc les nieppois) SONT DES VEAUX" ! Je suis déçue et outrée car de plus ce n'est pas l'ordre de la liste telle qu'elle nous avait été présentée, et pour laquelle j'ai MALHEUREUSEMENT voté !"


NLD : Ingénieur LMCU est bel et bien un grade, merci de le noter. Quant au reste du texte, ma foi, c'est vrai. Et somme toute, il est tout de  même ennuyeux que personne ne soit jeune et issu du privé. Quant à la parité, elle n'existait que sur le papier visiblement...

Par Anne Valérie Paris
COMMENTAIRES - Voir les 1 commentaires
Vendredi 11 avril 2014 5 11 /04 /Avr /2014 08:40

J'adore cette rubrique, c'est le souffle de Nieppe... Ca bruisse, ça supute, ça parle, ça confie...

Le dernier "scoop" : Michel Grasset serait nommé au poste d'Attaché de Cabinet de Roger Lemaire le maire !

Alors si c'est vrai évidemment, je pense que ce serait la première grosse erreur de notre Maire. Nommer l'ancien Maire à ce poste c'est tout de même le moyen le plus sûr de perdre le contrôle. Grasset est rompu aux techniques politiciennes, connait le système, et donc, serait bien plus performant que son "patron". Pour peu qu'il ne lui donne pas les rênes (vu que Vandevoorde n'a pas laissé les clefs) et que Janine Josson, sous ses airs de ne pas y toucher, de ne rien dire, avance très clairement dans le schéma et sous protection de Jean Pierre Bataille comme on a pu le constater lors de l'engagement des municipales, Roger Lemaire a du souci à se faire.
Attendons !

 

Par Anne Valérie Paris - Publié dans : BRUIT qui COURT !
COMMENTAIRES - Voir les 5 commentaires
Mercredi 9 avril 2014 3 09 /04 /Avr /2014 20:02

1185894937-1-.jpg Animation : L'association "Nieppe en Fête" aurait été dissoute lors de son assemblée générale. Cela voudrait dire que le feu d'artifice de juillet, l'organisation des braderies, le festival Rockabilly, le carnaval, la fête de la musique, la chasse aux oeufs ou encore l'élection de Miss Nieppe et autres festivités, ne feraient donc plus partie du paysage des animations de la ville. Sauf à ce qu'une association soit créée aux mêmes fins ou que l'équipe municipale se charge de les refaire vivre. A noter l'association souffrait d'un déficit de bénévoles et compte tenu de l'ampleur de la tâche, il y a gros à parier que ce ne sera pas refait.

  CCAS : M. Moreeuw, ancien adjoint délégué aux affaires sociales se serait fait sortir par Muriel Duvette alors qu'il venait dire bonjour à ses anciens collègues. Muriel Duvette aurait trouvé sa présence inopportune et lui aurait demandé de partir. C'est pas que cela me désole compte tenu de la façon dont lui-même m'a reçu en son temps, quand je cherchais à résoudre mes problèmes d'insalubrité avec l'élue desrats, c'est à dire comme un chien (il ne s'est même pas arrêté de marcher et m'a renvoyée sans le moindre égard) mais je pense toutefois que les nouveaux élus se doivent de respecter un minimum les us et coutumes envers les personnes âgées. Néanmoins, à mal choisir son camp, on va souvent droit dans le mur (faites du bien à un baudet, il vous pète au nez).

Par Anne Valérie Paris - Publié dans : BRUIT qui COURT !
COMMENTAIRES - Voir les 3 commentaires
Mercredi 9 avril 2014 3 09 /04 /Avr /2014 10:10

Une nouvelle association devrait voir le jour à Nieppe : Observance.
Observatoire citoyen et apolitique, cette association regrouperait des citoyens nieppois animés (positivement) par l'observation des élus à travers le respect de leur programme pendant leur mandat. Neutre et sans affiliation politique, elle se propose d'établir régulièrement et à chaque fin d'année, un rapport précis de l'avancement des projets et de le distribuer aux nieppois.

A l'exception des élus de la majorité et de leurs conjoints, tout nieppois susceptible de pouvoir apporter un éclairage sur l'un des points du programme, peut y adhérer (sur cooptation).

But : vérifier la pérénité des projets promis, en mesurer les effets sur la ville et les citoyens, se proposer comme interface avec les élus afin de garantir la démocratie participative et la "voix" des nieppois.

Elle animera régulièrement des conférences débats sur les sujets du programme et en retransmettra fidèlement la teneur.
Cette association est née du constat que les nieppois se plaignaient d'un manque d'écoute et de communication de la part des élus et se veut, à terme, devenir un référent sur l'analyse des actions menées au niveau local et au niveau de la CCFI.

Attention, il ne s'agit que d'observation et de report d'informations et non de polémiquer sur les sujets abordés.

Le principe est simple, il s'agit de pointer le programme et de souligner "ils l'ont dit, ils l'on fait (ou pas)", d'en expliquer les causes, les états d'avancement et les perspectives.
Composée d'autant de commission qu'il y a d'ajoints et de conseillers délégués, afin de coller le plus concrètement possible au sujet, chaque citoyen pourra choisir son groupe de travail en fonction de ses intérêts géographiques, économiques ou culturels.
Attention, il est bon de rappeler que ce n'est pas une association politique (le travail sera le même pour chaque mandat, quel que ce soit sa tendance) et que le but n'est pas de "casser" mais de souligner l'avancement des promesses faites ainsi que leur évolution. l'association souhaite qu'un membre de la majorité en place ainsi que de l'opposition soient référents et puissent répondre aux questions posées par Observance.

Si vous êtes interessés et que vous souhaitez devenir "observateur", contactez le blog via sa messagerie (formulaire de contact) qui transmettra.
Les personnes animés par l'envie de participer mais ayant peur de ne pas savoir écrire ou s'exprimer à l'écrit sont les bienvenus puisque qu'un comité se charge, si nécessaire, de la rédaction de l'ensemble des sujets. Tout éclairage est le bienvenu.

 

Par Anne Valérie Paris - Publié dans : BON A SAVOIR
COMMENTAIRES - Voir les 3 commentaires
Mardi 8 avril 2014 2 08 /04 /Avr /2014 10:01

Commentaire de Arthur

"Je sais. C'est long et fastidieux,... mais intéressant.

Je donnerai plus tard une interprétation.
Bien courtoisement

Le Code Général des Collectivités Territoriales prévoit sous certaines conditions la possibilité d’indemniser les conseillers municipaux “simples”, dans les communes de moins de 100 000 habitants, à un maximum de 6 % de l’indice 1015 de la fonction publique, sans préciser si on peut n’en indemniser qu’une partie ou si cela doit alors concerner tous les conseillers municipaux “simples” du Conseil municipal (Article L2123-24-1/II du C.G.C.T.). Certains vous diront que donc, il ne l’interdit pas… Dans certaines communes, les Maires font voter par le Conseil municipal des délégations parfois très réduites, voire symboliques, pour les conseillers municipaux qu’ils souhaitent indemniser (exemple : délégation uniquement pour célébrer les mariages, ce qui n’empêche pas le Maire de les célébrer lui-même), ce qui leur permet sans problème de pouvoir choisir quels conseillers ils indemnisent, si le Conseil municipal en est d’accord.

Cela dit, il est indispensable de respecter certaines règles. Les indemnités des conseillers délégués et des conseillers municipaux simples ne peuvent provenir que des “écrêtements” des indemnités du Maire ou des adjoints. C’est-à-dire que ces derniers acceptent de ne pas toucher 100 % de ce à quoi ils auraient droit, en acceptant de se priver d’une part de leur indemnité, cette part servant alors à indemniser les conseillers municipaux simples et/ou délégués désignés. De plus, le total des indemnités versées à l’ensemble des élus de la commune ne doit jamais dépasser le maximum autorisé pour le Maire et ses adjoints. Le tout doit être voté par le Conseil municipal et la délibération doit être présentée au Conseil municipal avec un tableau récapitulant l’ensemble des indemnités attribuées aux membres du Conseil municipal (Art. 2123-20-1/II du C.G.C.T.).
- Légalement, les délégations n’ont pas à être votées par le Conseil municipal. On peut le regretter, mais c’est un arrêté du Maire (consultable par tous en Mairie) qui établit cette délégation. Cette délégation doit être rendue publique d’une façon ou d’une autre (affichage de l’arrêté, notification dans le journal ou site municipal). La loi prévoit que cet arrêté doit être communiqué “aux intéressés”, ce qui fait que pas mal de municipalités, pour faire les choses plus discrètement (pour qu’on ne pose pas de question sur l’indemnisation ou pas d’un élu délégué, par exemple), ne notifiaient l’arrêté de délégation qu’aux élus qui devenaient délégués. Elles faisaient comme si “les intéressés” n’étaient que ces élus précisément. Or les citoyens élisent une équipe municipale dont la tête de liste est celui qui doit être leur Maire. Si ce Maire délègue une partie de ses pouvoirs à un autre élu, il doit le faire savoir de façon transparente à ceux qui lui ont confié son pouvoir de Maire. “Les intéressés”, ce sont donc les citoyens. Fort heureusement, une jurisprudence récente a précisé que la création d’une délégation doit bien être publique.
- Un nouveau conseiller délégué ne peut toucher de nouvelles indemnités que par le biais d’une délibération du conseil municipal, sinon c’est illégal (voir la fiche technique en tête de rubrique). D’autre part, même si effectivement ce qu’il touche vient alors d’un écrêtement du Maire et des Maires adjoints, il ne peut toucher ses indemnités que du Trésorier principal en charge de la commune. A défaut, s’il s’agissait d’arrangements directs entre élus, de la main à la main, ce serait carrément des indemnités au noir, permettant d’en éviter l’imposition pour le bénéficiaire…

Les conseillers municipaux des communes de moins de 100 000 habitants : ils ont droit à une indemnité maximale égale à 6% de l’indice 1015, pour l’exercice effectif des fonctions de conseiller.
A la différence des conseillers municipaux des communes de plus de 100 000 habitants, l’indemnité
doit être comprise dans l’enveloppe globale des indemnités maximales susceptibles d’être allouées au maire et aux adjoints en exercice. Cela signifie que les adjoints renoncent à une partie de leur indemnité

On retiendra que, les conseillers municipaux peuvent percevoir des indemnités de fonction sans avoir reçu de délégation, tandis que les adjoints doivent impérativement être dotés de délégation, s’agissant des adjoints, leur qualité de conseillers municipaux leur permet de bénéficier de l’indemnité de base attribuée aux conseillers municipaux, sachant que pour percevoir une indemnité plus importante, ils doivent être impérativement dotés d’une délégation de fonction de la part du maire.
« le principe de la fixation d’indemnités de fonction à leur montant maximum sauf décision contraire préserve la liberté de décision des collectivités qui pourront en effet toujours fixer ces indemnités à un niveau inférieur à celui du plafond légal. Un tel système ne fait pas obstacle à ce que, en fonction des charges respectives des différents élus, l’assemblée majore certaines indemnités et en minore d’autres, tout en restant dans l’enveloppe globale, comme l’exige la loi ».

Ce qui apparaît surprenant c’est un nombre assez inhabituel de « conseillers délégués ».

Comment interpréter cette situation ?
Par mesure d’économie.
En effet, il semble qu’il était possible de nommer un huitième adjoint.
Celui-ci aurait pu prétendre à une indemnité équivalente à 55% de l’indice 1015 de la fonction publique.
Un conseiller délégué ne peut prétendre qu’à 6%
6%x4=24% soit 21% d’ « économie » par rapport au huitième adjoint.
Deuxième hypothèse.
Dans la constitution de la liste, certains ont pu demander à être indemnisés, d’où un nombre conséquent de conseillers délégués.
L’avenir dira si cette manière de procéder ne risque pas d’engendrer quelques récriminations.

En tout cas, les conseillers « non indemnisés » savent, en lisant le post précédent que rien ne s’opposait à ce qu’ils touchent, eux aussi, une indemnité.

Mais pour cela, il faut rester dans l’enveloppe globale réglementaire et que les autres, maire et adjoints particulièrement, acceptent de voir leurs indemnités réduites.
Bien courtoisement"

Par Anne Valérie Paris - Publié dans : Publication d'un commentaire
COMMENTAIRES - Voir les 1 commentaires
Dimanche 6 avril 2014 7 06 /04 /Avr /2014 20:29

10001446_10203621317200064_882435567_n.jpg

Par Anne Valérie Paris - Publié dans : La/Le photo/dessin du jour
COMMENTAIRES - Voir les 0 commentaires
Dimanche 6 avril 2014 7 06 /04 /Avr /2014 18:13

 

L’entre-deux-tours n’a pas été tendre à Nieppe et Armentières

Publié le 01/04/2014

DELPHINE TONNERRE ET CATHERINE QUÉTELARD

Petites phrases, attaques, procès et tracts ont émaillé l’entre-deux tours de Nieppe, qui voyait cinq listes s’affronter au deuxième tour, et Armentières, où c’était une triangulaire. Les urnes ont parlé. Retour sur une fin de campagne agitée et qui est peut-être parfois allée trop loin.

 

 Scène de dépouillement à Nieppe, où ls candidats ont déposé plusieurs plaintes.

.../...(début d'article concernant Armentières)

2. Nieppe

Les urnes ont parlé. Le second tour a élu Roger Lemaire (divers droite), maire, faisant basculer la ville, jusqu’alors dirigée par le socialiste Michel Vandevoorde, qui avait passé le témoin à David Decoopman (liste classée divers, plutôt centre gauche).

L’entre-deux-tours et la campagne nieppoise n’ont finalement pas été exempts de ces coups bas que chaque candidat proclamait vouloir éviter à l’encontre de ses concurrents. et que le maire invitait à éviter dans le journal municipal.

Dernier en date, la lettre anonyme qui a visé le passé professionnel de Philippe Herbé à travers la cessation d’activité de sa holding financière dont le candidat ne faisait pas mystère d’ailleurs. Il ne pouvait répondre à cette missive glissée dans les boîtes à lettre dans la nuit de jeudi à vendredi (délai dépassé) et a déposé plainte samedi matin. Son avocat n’exclut pas une requête en annulation du vote au motif que cela a pu changer le score de son client qui a perdu cinq points entre les deux tours et ne peut plus prétendre à un siège.

Autre candidat malheureux qui espérait faire la course en tête, David Decoopman a été visé nommément par des tracts de couleur verte émanant de l’association Bien vivre à Nieppe, créée en 2005, longtemps présidée par Patrick Dufour et domiciliée chez Christian Vandamme, un colistier de Jean-Michel Balloy. Le dernier tract utilisait la copie d’un statut et d’une photo publiés sur la page Facebook d’un particulier. David Decoopman a déposé une plainte. Ce candidat a déposé une autre plainte à l’encontre d’un colistier frontiste qui s’est invité dans l’école qu’il dirige.

Jean-Michel Balloy a reçu des courriers anonymes contre lui-même ou certains de ses colistiers historiques. « Moi je ne m’arrête pas à ce genre de truc, c’est des gens aigris », estime celui qui trouve que « dans toute campagne il y a des dérapages ». C’est dire si la ville de Nieppe est coutumière de ces querelles de personnes. Espérons que l’intérêt public et le respect d’autrui soient bien au centre de la nouvelle municipalité élue.

.../...

Voilà ! Encore une belle image de la ville et de sa mentalité "si particulière".
Quant à moi je vous livre le top des comportements douteux  de cette campagne oubliés par la journaliste :
- Manque de soutien ostensible du maire sortant envers son dauphin.
- Démolissage en règle de ce même dauphin par l'ensemble des adjoints restés en dehors de la liste Decoopman (Morreuw en tête, Fréchet, Desrats etc...)
- Vol de tracts concurrents dans les boîtes aux lettres
- Utilisation en campagne, de photos commentées par la majorité actuelle faisant état de vol de meubles à la mairie alors que ce n'était qu'un déménagement d'affaires personnelles.
Ces mêmes photos ayant été prises par du personnel de mairie tout à la joie de montrer sa bonne volonté à la future équipe et enterrant déjà les anciens avant même le deuxième tour.
- Mme Desrats, ancienne adjointe de Vandevoorde, équipe sensée soutenir David Decoopman, applaudissant à tout rompre le vainqueur, toute à la joie de voir perdre le candidat de sa liste qui avait osé lui prendre les écoles pour plus d'efficacité.
Ah oui, elle est belle la mentalité à Nieppe et tous les coups y sont permis.
Il faudra attendre encore quelques années je pense, afin qu'une nouvelle génération de nieppois remplace les anciens et leurs petits esprits personnels et mesquins.
En tout état de cause, faire la une de la VDN sur un sujet pareil et en toutes éditions jusque Dunkerque, il n'y a vraiment pas de quoi être fiers.
Par Anne Valérie Paris - Publié dans : NIEPPE 2014
COMMENTAIRES - Voir les 1 commentaires
Dimanche 6 avril 2014 7 06 /04 /Avr /2014 16:34

218944240 B97312776Z.1 20130405151752 000 GFTLT5JL.1-0 1ère adjointe : Mme Janine Josson
Ancienne assistante ressources humaines

Ancienne attachée parlementaire de Françoise Hostalier

Gestion administrative, personnel municipal

Photo Voix du Nord

2ème adjoint : Pascal Codron
Directeur d'école d'ingénieurs

Développement économique, commerces, emploi, agriculture et tourisme


3ème adjoint : Fabrice Delannoy

Ingénieur LMCU
Travaux et services techniques.


4ème adjoint : Jérémy Lenoir

Agent administratif
Vie associative et sportive, animation culturelle


5ème adjoint : René Delrue

Ancien cadre bancaire (retraité).

Finances


6ème adjoint : Monique Gryson

Ancien agent urbanisme à la DDE (retraitée)
Urbanisme, logement, environnement, cadre de vie.


7ème adjoint : Muriel Duvette

Voyante

Affaires sociales, solidarité, lutte contre les exclusions, précarité, insertion.


1er Conseiller délégué : Etienne Leroy
Comptable
Démocratie participative, école, enfance, jeunesse.


2ème Conseiller délégué : Caroline Houste

Infirmière
Santé, handicap, aînés, restauration collective.


3ème Conseiller délégué : Michel Gisquière

Ancien policier (retraité)
Prévention, sécurité publique.


4ème Conseiller délégué : Franck Meurillon

Chef d'entreprise
Développement durable.

 

Voilà !
On notera que les femmes sont en nombre moindre et de façon sensible : 4 femmes au total pour 8 hommes (dont le maire).

Que les 4 premiers adjoints sont des hommes (après Janine josson).
On peut donc considérer que le nouveau maire n'est pas pour une parité hommes femmes et qu'il ne les considère certainement pas aussi utiles que les hommes.

Les écoles n'ont plus d'adjoint ! Elles seront sous la délégation d'un simple conseiller délégué, lui-même comptable. Le rapport entre les compétences nécessaires à ce métier et les écoles ? On ne sait pas mais là encore, un manque d'intérêt manifeste pour le sujet.
l'écologie et le développement durable n'ont pas l'air d'être dans l'actualité principale de cette nouvelle équipe.

Ce qui me désole ? C'est que Roger Lemaire s'est servi de la parité et des femmes pour respecter la LOI mais non pour respecter leurs convictions et leurs compétences. Encore une entourloupe et nous sommes passés de M. Parfait à M. Macho. Lui qui ne devait pas laisser un seul nieppois au bord du chemin, vient d'y laisser toute la gent féminine d'un coup ! En même temps, il ne fallait pas compter sur Mme Josson et Duvette pour faire valoir la parité, elles n'ont jamais su s'imposer du temps de l'opposition. En clair nous sommes dirigés par des hommes.

Par Anne Valérie Paris - Publié dans : POLITIQUE Locale
COMMENTAIRES - Voir les 17 commentaires
Dimanche 6 avril 2014 7 06 /04 /Avr /2014 10:36

127885877_B972417176Z.1_20140405163042_000_G482804LL.3-0.jpg L'équipe au complet qui fort opportunément tangue à droite ! - Photo VDN

Roger Lemaire est officiellement maire des nieppois depuis samedi. Nous reviendrons dans un autre article sur la composition de son "gouvernement" qui fait état de 2 conseillers délégués EN PLUS.

A noter, les femmes n'y ont qu'un rôle mineur et il n'y a plus d'adjoint aux écoles ! Ce qui nous laisse à penser que ce domaine serait pour le premier magistrat, qu'un problème secondaire, raisonnement curieux pour quelqu'un qui a alerté pendant toute sa campagne les nieppois, sur la différence de traitement entre le privé et le public comme un problème majeur.
Leur reste à tenir maintenant toutes leur promesses... Bien qu'ils aient déjà annoncé que "la gestion des autres" ne leur laissait que peu de marge de manoeuvre. Cependant, ils le savaient donc ça ne devrait pas les empêcher de le faire.
A noter Didier Lejeune est intervenu, en faisant une intervention mêlant Mussolini et la représentativité de l'équipe de Philippe Herbé ! On n'est ps sauvés...

Par Anne Valérie Paris - Publié dans : POLITIQUE Locale
COMMENTAIRES - Voir les 5 commentaires

Présentation

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recommander ce blog à un ami

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés